Dokument-Nr. 18849
Wienken, Johann Heinrich an Pacelli, Eugenio
Berlin, 13. März 1928

Excellence,
Le très respectueusement soussigné a l'honneur de présenter à Votre Excellence le rapport sur l'activité de l'Ouvre d'aide aux émigrés russes, que le Caritasverband Allemand a sous sa direction depuis l'avril 1927.
Lorsque le Rév. Prof. Dr. Berg quitta en avril 1927 son poste la Représentation du Caritasverband à Berlin se déclara volontiers prête de continuer l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes jusqu'à ce que un successeur du Prof. Berg soit nommé.
En un certain sens le Caritasverband avait depuis 1918 déjà collaboré à l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes. En 1922 il avait constitué une section spéciale d'aide aux Allemands des contrées de la Wolga et de la Mer Noire, réfugiés de la Russie, nommée "Oeuvre catholique d'aide à la Russie, Diocèse de Tiraspol". En considération de ce fait la prise en possession de l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes, jusqu'alors dirigée par le Rév. Prof. Berg ne signifia qu'une extension de l'activité que le Caritasverband avait déjà exécutée par rapport à la dite Oeuvre.
Il est certainement à remarquer que le Caritasverband ne
53/1v
pouvait prendre à sa charge que les soins caritatifs des émigrés russes; il n'était par contre pas en état de s'occuper ni de la pastoration religieuse ni de la culture du mouvement de l'Union, dont s'était aussi occupé le Rév. Prof. Dr Berg.
Le Caritasverband avait pensé de pouvoir procurer de la manière suivante les moyens nécessaires pour la poursuite des travaux de l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes.
Le Caritasverband met gratuitement à la disposition de la dite Oeuvre les bureaux nécessaires et prend également à sa charge toutes les dépenses pour leur entretien. Pour les salaires des deux employées du bureau le Ministère des Affaires Intérieures avait mit à disposition une somme de 3.000 marks. Pour les dépenses nécessaires en secours aux Russes nécessiteux le Rév. P. Walsh de New-York, qui avait passé quelque temps à Berlin en mai 1927, avait voulu mettre à disposition une somme considérable payable tous les trimestres. Au surplus le Caritasverband aurait pu en cas de besoin venir en aide par de secours financiels autant que cela aurait été nécessaire.
Les sommes promises par le Rév. P. Walsh n'arrivant pas, le Caritasverband s'était prit la liberté de demander en novembre 1927 par télégramme l'envoi d'un don. Peu de jours après Votre Excellence reçurent la somme de 1.000 Dollars, qui furent transmis au Caritasverband. A cette occasion il avait été faite au Caritasverband une proposition de l'envoi régulier de la même somme tous les trimestres.
Depuis l'avril 1927 le Caritasverband avait continué les travaux de l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes de la manière, dont ils ont été menés jusqu'alors et même le développa encore plus.
Au cours des dix moins passés le Caritasverband avait dépensé pour la dite Oeuvre des [sic] sommes suivantes:
53/2r
1) en secours de familles
101 fois à 50 familles
1.780 marks
2) en secours pour paiement de loyers
29 fois à 26 familles
822 marks
3) en secours pour produits de vivre
51 fois à 42 familles
268 marks
4) en secours aux étudiants
29 fois à 20 personnes
2.011 marks
5) en secours aux enfants
14 fois à 6 enfants
164 marks
6) en secours pour frais des voyages
(entre autre pour plusieurs de anciens
prisonniers de guerre, retournant dans leur patrie)
864 marks
7) en secours pour l'aide médicale
8 fois à 6 familles
156 marks
8) en secours pour taxes de passeports et de visas
11 fois à 11 personnes
176 marks
9) en dépenses pour des livres et des journaux
(p. ex. des oeuvres religieuses ont été mises
en distribution parmis les émigrés russes,
le "Journal catholique de dimanche" est
régulièrement envoyé à 74 familles russes)
376 marks
10) en dépenses pour l'ouvroir russe 68 marks
11) en frais de pastoration religieuse
(Rév. Dr. Kuzmin-Karawajew et le Rév. Dr.
Verhun, ayant à sa charge le pastoration
religieuse des Ukrainiens s'éjournant [sic]
en Allemagne).
740 marks
12) en dépenses pour la fête de Noêl 1927 225 marks
13) en petites dépenses p. ex. frais de port, invita-
tions aux conférances [sic], petits subsides pour tra-
jets en tramway donnés aux Russes nécessiteux etx.
557 marks
En somme 8.207 marks.
Le nombre des visiteurs et solliciteurs au bureau de l'Aide aux émigrés russes amonta [sic] au cours des dix mois passées à 935 personnes.
53/2v
Outre les subsides d'argent les Russes nécessiteux avaient été secours de bien d'autres manières encore. En 43 cas des négociations écrites ont été menées avec des bureaux de bienfaisance communaux, le Président de Police de Berlin ainsi que des différents consulats. Des traductions des documents ont été faits en 19 cas. Les familles en nécessité avaient reçu gratuitement des vêtements ainsi que des cartes pour produits de vivre. Dans des hôpitaux catholiques 16 personnes reçoivent régulièrement des repas gratuits. En plusieurs cas des leçons de langue russes ont été procurés. L'employée du bureau de l'Oeuvre, une ancienne soeur de charité, ayant à sa charge soins domiciliaires, a fait au cours de ce temps 513 visites chez les familles en nécessité, avait soigné les malades etc.
Dans des écoles catholiques secondaires se trouvent actuellement 31 enfants et dans des orphelinats 23 enfants; leur placement avait été arrangé par la dits Oeuvre.
A l'occasion de la fête de Noêl 18 familles avaient reçu de paquets de produits de vivre, 5 familles reçurent par 5 metr. d'étoffe de linge et 6 autres familles par 3½ mtr. d'étoffe de laine pour costumes.
Du compte-rendu cité on aperçoit qu'au cours de dix mois 8.207 marks ont été dépensés pour les buts de l'Oeuvre, de sorte que le don du Rév. P. Walsh est entièrement épuisé. Le Caritasverband avait même du dépenser de ses propres moyens encore 4.107 marks.
Il y a plusieurs semaines que nous avions écrit au Rév. P. Walsh et lui demandé de nous envoyer la 2-ième quote-part, qui nous avait été mise en perspective pour le trimestre suivant. En même temps nous lui avions envoyé un rapport sur l'emploi du premier don.
53/3r
N'ayant jusqu'aujourd'hui reçu une réponse à cette lettre, nous avons envoyé il y a quelques jours au Rév. P. Walsh un télégramme, y demandant l'envoie d'un don nouveau. Ce télégramme aussi est resté jusqu'à présent sans réponse.
La conversation qui avait eu lieu à Berlin en mai 1927 avec le Rév. P. Walsh avait fait le Caritaverband croire, qu'il pourrait librement disposer des dons, mis à disposition de l'Amérique. Il avait agit en conséquence et avait entièrement dépensé la somme envoyée de 1.000 dollars. Le Caritasverband n'est donc plus en état de mettre à disposition la somme de 750 dollars demandée pour le Rév. Dr. Kuzmin-Karawjew en cas qu'un don nouveau ne serait envoyé de l'Amérique par le Rév. P. Walsh.
Il serait à relever encore, qu'en cas que désormais les dons venant de l'Amérique devraient aussi pourvoir aux frais des travaux de la pastoration religieuse, l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes se trouverait restreinte par rapport à son étendue actuelle. Le même fait aurait lieu en cas que les dons de l'Amérique n'arriveraient plus du tout et que le Caritasverband serait mit dans la nécessité de continuer l'Oeuvre d'aide aux émigrés russes de ses propres moyens. Dans l'intérêt des Russes nécessiteux ce fait serait bien regrettable. Le nombre des émigrés russes habitant l'Allemagne s'est un peu abaissé au cours de l'année dernière ; actuellement il ne se trouvent à Berlin que près de 22 mille des émigrés. Leur nécessité s'est par contre aggrandie [sic]. Les personnes, ayant jusqu'à présent possédé encore des moyens propres ou de la bijouterie
53/3v
viennent d'avoir tout dépensé, sont devenus entièrement dépourvus de tous moyens et sont tombés à la charge de la bienfaisance. Il est donc de grande importance que l'aide à pauvres être ne soit aucunement restreinte, mais plutôt encore plus développée.
De Votre Excellence
l'humbleument [sic] dévoué
Wienken
directeur.
Empfohlene Zitierweise
Wienken, Johann Heinrich an Pacelli, Eugenio vom 13. März 1928, Anlage, in: 'Kritische Online-Edition der Nuntiaturberichte Eugenio Pacellis (1917-1929)', Dokument Nr. 18849, URL: www.pacelli-edition.de/Dokument/18849. Letzter Zugriff am: 23.06.2024.
Online seit 20.01.2020.